Aubervilliers

Aubervilliers est sans doute marquée par son passé industriel. N’empêche, aujourd’hui, elle veut regarder s’épanouir les fleurs. Elus, associations, office HLM se sont emparés du projet Laissons Pousser avec enthousiasme. Et ce printemps, entre les friches industrielles et les cités, c’est sûr, ça va pousser.

Les écoles sont dans le coup. Les enfants vont y semer dans leurs jardins. L’office HLM de la ville aussi est de la partie. Il va faire planter les habitants aux quatre coins de ses quartiers. Dans celui de la Villette, le plus dense, on sèmera sur des parterres et des jardinières avec les comités de quartier et les centres des loisirs. Le jardin partagé Les Petits Prés Verts fera partie de l’aventure. Du côté de la rue Adrien Huzard, dans la cité, les espaces verts sont encore couverts de terre de chantier et de gravats. Un terreau idéal pour les fleurs sauvages. Et le long du canal Saint-Denis, l’artiste Jean-Paul Ganem, adepte du « land art », va créer sur une friche un « Jardin des fissures », avec les collégiens et les habitants. Ça n’est pas tout. Une promenade plantée le long du canal de l’Ourcq et du canal Saint-Denis est en cours de préparation pour relier les villes de Pantin, Paris et Aubervilliers par un fil végétal… Allez, vous venez ? Même la Villa Mais d’ici fera partie de la fête. Ce lieu culturel hyperactif va d’ailleurs faire plein de choses avec les sachets de Laissons Pousser ! Entre autres choses, des ateliers de jardinage créatifs (pour plus d’infos, cliquez ici). Grâce aux albertivillariens, les graines vont même devenir des œuvres d’art !

> Où semer, où trouver les sachets ?

> Quelles nouvelles ?

> Plus de biodiversité dans ma cité !


nous écrire : contact@laissonspousser.fr - dossier de presse : télécharger en PDF - création graphique : collectif Au fond à gauche - Tous droits réservés pour les textes et les images
images de plantes fournies par NovaFlore et Wikipédia (GPL/CC-BY-SA) - motorisé par SPIP
2010 2011 2012 2013