Communauté d´agglomération Les Lacs de l´Essonne : plus de biodiversité dans ma cité !

Grigny et Viry-Chatillon ont choisi de déléguer la gestion de leur espace public (dont les espaces verts et la voierie) à la communauté d’agglomération Les Lacs d’Essonne. Elles ont bien fait ! Depuis 2009, l’agglomération développe un programme ambitieux de restauration de la biodiversité en milieu urbain.

Quand l’écologie et la philosophie se rejoignent

Désormais, les agents des espaces verts sont invités à appliquer les principes de la gestion différenciée. À faire pousser sans pesticides mais aussi à laisser pousser des coins de nature, sans aucune intervention. Pour les accompagner dans cette mutation profonde, Gilles Clément, paysagiste, botaniste, écrivain, philosophe, ingénieur agronome, leur prête son savoir faire. À plusieurs reprises, le jardinier planétaire a présenté aux agents des villes et aux particuliers sa philosophie du tiers paysage, ces espaces où l’homme abandonne l’évolution du paysage à la seule nature.

La nature tisse sa toile

Aujourd’hui, dans l’agglomération, de petits panneaux en forme de G comme gestion différenciée, fleurissent un peu partout. Ils rappellent les 5 codes de gestion utilisés par les jardiniers – du plus horticole au plus naturel – désormais appliqués sur 105 sites. Le Jardin de la biodiversité, situé dans l’enceinte de Benoît Préau, doit ouvrir ses grilles au public le 26 juin prochain pour présenter le concept grandeur nature. Enfin, à terme, l’agglomération, entend bien mailler tous ces espaces de nature. Pour que la faune et la flore, même en ville, puisse circuler sans entrave.

nous écrire : contact@laissonspousser.fr - dossier de presse : télécharger en PDF - création graphique : collectif Au fond à gauche - Tous droits réservés pour les textes et les images
images de plantes fournies par NovaFlore et Wikipédia (GPL/CC-BY-SA) - motorisé par SPIP
2010 2011 2012 2013