Bagneux : plus de biodiversité dans ma cité !

C’est signé ! Depuis mai 2009, Bagneux a posé son sceau au bas de la charte régionale de la biodiversité La ville s’est ainsi engagée à permettre une meilleure connaissance, préservation et gestion des milieux naturels franciliens, et de contribuer au rétablissement des continuités écologiques en Île-de-France. Dont acte.

Compter les oiseaux

Vous saviez, vous, qu’on pouvait croiser des fauvettes à tête noire, des perruches à collier ou des pouillots véloce dans la petite couronne ? À Bagneux, en tous cas, ils sont au courant. On y fait l’inventaire des oiseaux, des chauves souris et des batraciens avec le Centre ornithologique Ile-de-France (CORIF) et ce, jusqu’à l’automne 2011. Deux sites classés « zones sensibles » par le département sont passés au crible. Le premier est le terrain de la Lisette, un champ sur un coteau avec trois petites mares. Le second est celui de la Porte d’en bas. Des immeubles vont y être construits, mais une belle friche boisée de 2000 mètres carrés est conservée et protégée. Les mésanges charbonnières s’y sentent comme chez elle. Et pour accueillir dignement tous ces volatiles, plus de 70 nichoirs ont été installés dans la ville.

Limiter la phyto

Ca ne date pas d’hier. Depuis 1995, à Bagneux, on réduit les produits phytosanitaires au minimum, (uniquement sur la voirie), on utilise des engrais bio - y compris pour la vigne municipale -, on a recours à la technique de désherbage thermique. Les parcs Robespierre et François Mitterrand sont même en gestion différenciée. Pour laisser vivre un maximum d’espèces végétales, on limite les tontes. Et après la tempête de 1999, 90 espèces différentes d’arbres ont pris leurs aises partout dans la ville.

Verdir la voierie

Le végétal a toute sa place le long des rues balnéolaises. Ici, on crée des banquettes engazonnées sur les trottoirs. À la place des poteaux, on installe des enrochements, entourés de vivaces pour empêcher les voitures de se garer. Plus loin, on plante des bulbes au pied des arbres pour éviter les cadeaux des chiens comme les mauvaises herbes. Et sur la place Dampierre en cours de réaménagement, on invitera des graminées et même un mur végétal.

Pour en savoir plus : www.bagneux92.fr

nous écrire : contact@laissonspousser.fr - dossier de presse : télécharger en PDF - création graphique : collectif Au fond à gauche - Tous droits réservés pour les textes et les images
images de plantes fournies par NovaFlore et Wikipédia (GPL/CC-BY-SA) - motorisé par SPIP
2010 2011 2012 2013