Paris : Quand les abeilles se réfugient à Paris

Ce matin, les apiculteurs de toute la France, ont pris le bus très tôt pour rejoindre la capitale. Objectif : mettre leurs abeilles à l’abri du Cruiser qui empoisonnent leurs bestioles. Furieux de voir ce nouvel insecticide autorisé sur le marché, ils ont joyeusement transhumé dans les rues de Paname avec leurs ruches sur le dos. Leur périple s’est terminé au Jardin des plantes pour libérer leurs abeilles et les mettre à l’abri de l’affreux insecticide.

Au delà de la parade festive organisée par la Fédération française des apiculteurs professionnels, le constat n’est pas très réjouissant. Depuis 1994, les apiculteurs ont noté un accroissement de la surmortalité de leurs abeilles allant jusqu’à 30% de leur cheptel en hiver et une baisse de production de plus de 50% en 15 ans.

Si les villes deviennent les seuls refuges viables pour l’activité apicole, il va falloir en semer des sachets Laissons Pousser ! Semeurs parisiens, les abeilles comptent sur vous.

nous écrire : contact@laissonspousser.fr - dossier de presse : télécharger en PDF - création graphique : collectif Au fond à gauche - Tous droits réservés pour les textes et les images
images de plantes fournies par NovaFlore et Wikipédia (GPL/CC-BY-SA) - motorisé par SPIP
2010 2011 2012 2013