Communauté d´agglomération Sud de Seine : plus de biodiversité dans ma cité !

Les quatre communes se sont engagées à leur manière pour limiter l’usage de phytosanitaires. A Bagneux, cela à commencé dès 1995 et aujourd’hui, ses deux parcs — Robespierre et François Mitterrand — sont en gestion différenciée. A Clamart, on voit la vie sans pesticide depuis trois ans. A Fontenay, on a commencé par supprimer les insecticides il y a six ans, puis on a dit non merci aux désherbants chimiques il y a trois ans. Malakoff y va plus progressivement, en commençant par envoyer des armées de coccinelle à la chasse aux pucerons.

Les ruches de Malakoff à Fontenay

Sur le coteau boisé du Panorama, les abeilles se sentent chez elles. Dix ruches municipales sont installées depuis une quinzaine d’années. Elles produisent, chaque année, plusieurs dizaines de kilo de miel, offert aux jeunes mariés, aux écoliers et dans le cadre d’échanges avec nos villes jumelles. Malakoff héberge officiellement des abeilles depuis l’année dernière sur le terrain à l’angle du boulevard Camélinat et de la rue Nicomédès Pascual.

nous écrire : contact@laissonspousser.fr - dossier de presse : télécharger en PDF - création graphique : collectif Au fond à gauche - Tous droits réservés pour les textes et les images
images de plantes fournies par NovaFlore et Wikipédia (GPL/CC-BY-SA) - motorisé par SPIP
2010 2011 2012 2013