Paris 20e (2013) : plus de biodiversité dans ma cité !

Des jardins sauvages

Dès qu’un jardin public se crée sur une friche, l’idée n’est pas de faire table rase, de planter des allées bien carrées, mais de partir de l’existant pour l’améliorer, de faire avec ce qu’on a. Deux projets ont vu le jour fin 2011. Passage Stendhal, sur 400 m2, on récupère les plantes les plus intéressantes, les arbres qu’on est forcé d’abattre deviennent des bancs… On peut y observer un talus en contre bas, rempli d’arbres intouchés depuis plusieurs années. Sur le second jardin en projet, impasse Satan, tout sera fait pour accueillir la faune avicole, avec notamment un refuge pour les oiseaux.

Un paquet de jardins partagés

Certains accueillent des personnes en insertion, d’autres sont divisés en parcelles attribuées à des familles, d’autres encore sont entièrement collectifs, il y en a dans les cours des bailleurs sociaux, dans des jardins d’enfants… Dans le 20ème, on compte 15 jardins partagés existants ou en cours. La mairie vise la vingtaine et leur donne dès que possible un coup de main, en offrant de la terre ou les plantes d’un jardin public qui n’en veut plus.

Un programme pour la nature

Avec le programme Nature +, sont recensés dans l’Est du 20ème les coins et recoins où la verdure peut être mise en valeur. Tous ces espaces verts intermédiaires qui ne demandent qu’à être réinventés, sur les propriétés des bailleurs sociaux, les parcelles attenantes aux équipements publics… Résultat ? Des jardins partagés voient le jour, comme celui baptisé Les Jardins Da Ko T, qui réunit les habitants de la résidence Le Clos Garcia, en collaboration avec l’association Les Bruits du Frigo. Bonne nouvelle, ce programme vient de s’étendre au quartier de Belleville, où le thème de la trame verte sera développé. Par exemple, la rue Jacques Prévert est en cours de végétalisation. Ici, on a travaillé sur les couleurs et l’on fait onduler des banquettes en béton pour admirer tout ça.

www.mairie20.paris.fr

Abeilles bienvenues

L’arrondissement accueille une vingtaine de ruches, sur des espaces privés ou non. Les abeilles seront bientôt accueillies square Henri Karcher et dans celui de la Gare de Charonne, où la mairie travaille avec l’association le Parti poétique d’Olivier Darné (www.parti-poetique.org), bien connu pour son « Miel Béton ».

nous écrire : contact@laissonspousser.fr - dossier de presse : presse@laissonspousser.com - création graphique : collectif Au fond à gauche - Tous droits réservés pour les textes et les images
images de plantes fournies par NovaFlore et Wikipédia (GPL/CC-BY-SA) - motorisé par SPIP
2010 2011 2012 2013